ANNONCES MUNICIPALES

annonce n°2Le Président de la délégation spéciale de la commune d'Hammam-Lif a l'honneur de vous inviter à la réunion préparatoire du Conseil municipal.
Annonce n°1Le Président de la délégation spéciale de la commune d'Hammam-Lif a l'honneur de vous inviter à participer à la deuxième session préliminaire du Conseil municipal pour l'année 2017 qui se tiendra au siège de la municipalité le vendredi 28 Avril,

LOI FONDAMENTAL DES MUNICIPALITES

Responsable d'acces à l'Informations

Histoire de la ville

La ville d’Hammam-Lif connue naguère sous le nom punique de  Naro avait commencé par ètre un modeste petit village avant de connaitre la célèbrité avec la réputation de ses

eaux thermales jaillissant du bas de la montagne BALL-KARNEINE, ce qui signifie en langue phénicienne de Dieu aux deux cornes, réputé à lâre Carthaginoise et dont le temple a

été découvert et par la suite conjugué au Dieu romain Saturne (IIème  et IIIème siècle après Jésus Christ) ainsi que plusieurs hiéroglyphes, offrande à ce Dieu nommé SATURNE

BAL KARNENSIS.

La ville d’Hammam-Lif était connue à l’ère romaine sous le nom  AD ADQUAS PERSIEA NAE. Elle a pris les proportions d’une petite ville sur le versant ouest de la

montagne Boukornine. Des vestiges de lieux de culte chrétien et d’une synagogue juive y ont été découverts, lors de fouilles archéologiques effectuées à la fin du 19 ème siècle.

Au début de 1999, on a découvert une cité industrielle remontant aux ères romaine et byzantine (du IIIème au VIIème siècle après J.C.) et comprenant des vestiges supposés

être des tanneries.

On a découvert également un temple chrétien jouxtant des installations artisanales, ainsi La ville d’Hammam-Lif était connue à l’ère romaine sous le nom  AD ADQUAS PERSIEA

NAE. Elle a pris les proportions d’une petite ville sur le versant ouest de la montagne Boukornine. Des vestiges de lieux de culte chrétien et d’une synagogue juive y ont été

découverts, lors de fouilles archéologiques effectuées à la fin du 19éme siècle.qu’une distillerie de vin et un atelier de vitrerie. Ces vestiges témoignent de l’existence d’une

importante cité artisanale dans cette zone relevant de la ville ancienne.

--Découverte d'une cité industrielle en 1999--

 

A l’ère de la conquète islamique, la ville d’Hammam - Lif était connue sous le nom de Hammam El Jazira (l’éle Abou Charik auparavant et de nos jours le Cap Bon). Par la

suite, lui a été conféré le nom d’Hammam Lif du fait des spécificités de ses eaux chaudes et chargées de soufre.

En 1705, Hussein Ben Ali Pacha Bey accède au trône de la Tunisie et fait escale au versant de la montagne Boukornine, où il a passé sa première nuit à proximité de

l’ancienne source souterraine.

En 1750, le Bey ordonne la construction, à cet endroit, d’une suite pour y résider l’hiver.

Depuis cette date, plusieurs palais furent édifiés au profit des ministres et des princes de la cour.

Les sources furent alors aménagées afin d’alimenter les piscines de ces nombreux palais. Et c’est autour de ces sources que se sont installés les habitants venues de contrées lointaines, pour des cures balnéaires.

 

 

 

 

Nos contacts

 

 

 

 

Notre sélections

Sondage d'opinion

Est ce que vous êtes satisfait du rendement de la commune de commune ?
© 2016 SMI. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.